CEE : fournisseurs d’énergie et consommateurs veulent un assouplissement

prix du gazAvec le dispositif des CEE, les certificats d’économies d’énergie, le gouvernement cherche à pousser les vendeurs et fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie. Les objectifs fixés sont cependant élevés, si bien que fournisseurs d’énergie et associations de consommateurs demandent un assouplissement.

► Découvrez notre comparateur d’énergie

Les CEE, les certificats d’économie d’énergie

Mis en place en 2006, les CEE, les certificats d’économie d’énergie, ont pour objectifs de faire réaliser des économies d’énergie. Les fournisseurs et vendeurs de gaz, d’électricité, de fioul ou encore de GPL et de carburants sont concernés par cette mesure. Le but est de les inciter à promouvoir auprès des consommateurs des moyens d’économie d’énergie. Le gouvernement fixe un objectif de volume global en fonction de l’acteur pour une durée triennale.

C’est la raison pour laquelle les fournisseurs d’énergie proposent à de nombreux ménages modestes des offres de rénovation énergétique, comme le changement des chaudières au fioul ou à gaz, ou l’isolation des combles pour 1€. Pour y prétendre, il est possible qu’il faille changer de fournisseur d’énergie.

Des objectifs importants pour la période 2018 – 2020

Mauvaise nouvelle, les objectifs pour la quatrième période, qui s’étend de 2018 à 2020, sont cependant très élevés. Les fournisseurs n’atteignent que 60% de l’objectif mensuel et le prix des certificats a également doublé entre 2017 et 2018.

C’est la raison pour laquelle plusieurs associations de consommateurs se sont jointes à d’autres associations de distributeurs et fournisseurs d’électricité et de gaz pour envoyer un courrier au gouvernement. Ils demandent notamment un prolongement de la quatrième période « d’au moins un an à iso-obligation afin d’assouplir le dispositif en élargissant la palette des actions et en renforçant leur déploiement auprès des ménages modestes ».

Actuellement, les CEE représentent un coût de 3 à 4% dans la facture d’électricité des Français. Le gouvernement indique cependant que les CEE n’ont rien à voir avec la hausse du prix du kWh et du tarif réglementé de l’électricité préconisée par la Commission de Régulation de l’Energie.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !