Électricité verte : Quelles sont les meilleures offres ?

électricité verteLes français sont nombreux à s’intéresser aux offres d’électricité verte. De plus en plus se rendent compte de l’empreinte qu’ils laissent sur leur environnement. Du coup, les fournisseurs d’électricité sont de plus en plus nombreux à proposer une offre labellisée électricité verte. La guerre sur les tarifs de l’électricité verte est engagée.

► Comparer les offres d’électricité

Électricité verte : de quoi parle-t-on ?

Aujourd’hui est appelée électricité verte toute électricité issue d’une source renouvelable. L’électricité verte peut venir de l’énergie solaire, à l’aide des panneaux photovoltaïques mais aussi thermiques. Les sources peuvent être également éolienne, hydraulique, géothermique, marémotrice, houlomotrice ou issue de la biomasse.

Une offre est dite 100% verte lorsque l’électricité a été produite dans sa totalité à partir d’énergies renouvelables. Le seul fournisseur d’électricité verte à 100% en France est Enercoop.énergie verte

Les autres fournisseurs commercialisent de l’électricité issue des sources classiques de production comme le nucléaire. Ils proposent avec leurs offres d’électricité verte de compenser les consommations d’électricité. Ils vont réinjecter dans le réseau électrique français, dans les mêmes quantités que celle consommées, de l’électricité verte c’est-à-dire issue de sources renouvelables. Les fournisseurs proposant ce genre d’offre, comme Lampiris, s’engageront, via des garanties d’origine, à produire de l’électricité à partir de sources renouvelables dans les mêmes quantités que la quantité consommée par ses clients.

Les garanties d’origine

Une garantie d’origine est un certificat qui garantie que l’électricité est issue d’une source renouvelable comme une éolienne. Ce certificat garantie que le fournisseur produit de l’électricité verte. C’est la société Powernext qui vérifie et accorde ou non ces garanties d’origine.

Cependant, ce n’est pas parce qu’une personne souscrit à une offre d’électricité verte qu’il sera approvisionné par de l’électricité verte. En effet, il est impossible pour un fournisseur d’effectuer une traçabilité physique de l’électricité qu’il distribue. L’électricité distribuée est la même pour tous les français, quelque soit le fournisseur choisi et l’offre à laquelle la personne a souscrit.

Chaque personne reçoit chez lui le même taux d’électricité verte qui est aujourd’hui de 19.1%.

En général, même les offres qui ne sont pas considérées comme verte possèdent un pourcentage d’électricité verte. Par exemple, toutes les offres standards de Direct Energie possèdent 15% d’énergies renouvelables. Cela signifie que Direct Energie réinjecte 15% de la consommation des clients, dans la production d’électricité verte.

Pour résumé, lorsqu’on souscrit à une offre d’électricité 100% verte, l’électricité que l’on utilise n’est pas 100%verte. Nous recevons la même électricité, quelque soit l’offre à laquelle nous avons souscrit, sauf pour le fournisseur Enercoop qui se fournit directement auprès de producteurs renouvelables et locaux. Cependant, en choisissant ce type d’offre, on permet aux producteurs d’électricité verte de se développer, et donc augmenter la part d’électricité verte injectée dans le réseau français.

Classement des offres d’électricité verte les moins chères

Fournisseurs Prix de l'abonnement TTCPrix du kWh TTC
Mint energie96€0.1328€
Lampiris96€0.1342€
Alterna115€0.1363€

Vers qui se tourner pour l’électricité verte ?

Les fournisseurs d’énergie sont de plus en plus nombreux à proposer des offres d’électricité verte. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces offres ne sont pas les plus chères du marché. Les offres d’électricité verte sont mêmes généralement moins chères que les tarifs réglementés fixés par le fournisseur historique.

Planète oui

Par exemple, le fournisseur Planète Oui propose une offre 100% renouvelable, contenant 100% d’électricité verte. Les tarifs appliqués sont inférieurs aux tarifs bleus d’EDF, surtout l’abonnement qui est inférieur de 20%. Cette offre est surtout avantageuse pour les petits consommateurs. Les petits consommateurs sont ceux utilisant l’électricité uniquement pour l’éclairage et les équipements. La consommation électrique journalière pour ces consommateurs est d’environ 3.5 kWh. Il est préférable de choisir un fournisseur d’électricité verte appliquant la réduction la plus importante sur l’abonnement.

► Découvrir l’offre de Planète Oui

Lampiris

Si la consommation est plus importante, comme par exemple si l’électricité est utilisée pour le chauffage, il est préférable de comparer les prix du kWh et donc de choisir son offre en fonction de ce critère. Lampiris propose une réduction importante sur le prix du kWh par rapport au tarif bleu d’EDF. Cette offre est intéressante si la puissance souscrite pour le compteur est supérieure à 3 kVa. Pour ce fournisseur encore, l’électricité vendue avec cette offre est une électricité verte.

► Découvrir l’offre d’électricité 100¨% verte de Lampiris

Enercoop

Actuellement en France, le seul fournisseur d’électricité verte à 100% est Enercoop. Enercoop se fournit uniquement auprès d’entreprises françaises, produisant leur électricité uniquement via des méthodes renouvelables. Le fournisseur a choisi d’être une société coopérative. Malheureusement cette offre est pour l’instant la plus chère du marché.

► Découvrir l’offre d’Ernercoop

Finalement, on peut choisir de se faire se confiance. Il est possible aujourd’hui de produire son électricité verte en installant des panneaux solaires sur son toit ou dans son jardin. L’autre solution pour produire son électricité verte est d’installer des éoliennes domestiques. On aura alors deux solutions : passer en autoconsommation, ou revendre son électricité verte aux fournisseurs.

La solution la plus rentable est de revendre l’énergie produite aux fournisseurs car il est rare d’arriver à produire assez d’électricité pour atteindre un niveau de 100% d’autoconsommation. Par ailleurs, la production d’électricité verte à partir d’éoliennes domestiques n’est pas rentable. L’investissement n’est pas amorti par les revenus générés.

Les sources d’électricité verte en France

En France, la majeure partie de l’électricité est encore produite par les centrales nucléaires. En 2015, la part d’énergie issue du nucléaire était de 76.3%.

Il existe cinq sources de production d’électricité verte. La première est l’énergie solaire, qui est exploitée à l’aide des panneaux photovoltaïques, solaires ou thermiques. Il y a également l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique via des centrales. C’est ici la force de l’eau qui est utilisée pour créer de l’électricité. Il y a par la suite la biomasse, et finalement la géothermie.énergie renouvelable

Actuellement, la production d’électricité verte en France est dominée par l’hydraulique, qui représente 70.74% de la production d’énergies renouvelables. Le second pôle de production le plus important d’électricité verte est l’éolien, avec 17.68%. Les deux derniers ne sont pas très loin à 5.64% pour le photovoltaïque et 5.95% pour la biomasse.

La France se trouve dans les cancres dans le classement européen effectué selon la part d’énergies renouvelables. En 2014, elle était à la 16ème place. Le pourcentage d’électricité verte présente dans le circuit est encore trop faible.

La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) a donné un objectif à la France, l’objectif 2018. Ce dernier est d’atteindre un niveau de production issue de sources renouvelables de 57.1 GW en 2018. Il est aujourd’hui atteint à 90%. Il espère ainsi augmenter la part d’électricité verte dans l’énergie consommée en France.

L’énergie hydraulique a déjà rempli son objectif. La France investit beaucoup dans le parc éolien ainsi que dans l’énergie solaire qui sont encore loin du niveau visé pour 2018.

Et pour le gaz ?

Contrairement aux offres d’électricité verte, il n’existe pas encore d’offres de gaz vert. Comme pour l’électricité, il est possible de souscrire à des offres compensées carbone. La consommation de gaz entraîne des émissions de CO2. Ces émissions seront compensées par l’achat de crédit carbone.

Le crédit carbone correspond à une tonne de CO2 non émise. C’est le protocole de Kyoto qui régit ce marché. En Europe, le marché référent est le SEGE, et appartient au marché globalisé.

De nombreux projets se mettent néanmoins en place pour créer du gaz vert, et ainsi pouvoir permettre aux fournisseurs de proposer à leurs clients des offres de gaz durable dans l’avenir.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !