Catégorie : Biogaz

Biogaz : de quoi s’agit-il, et comment en consommer ?

biogazLe biogaz est la seule solution de gaz vert qui existe à ce jour. Beaucoup moins connu par le grand public que l’électricité verte (éolien, solaire…), il est toutefois en plein essor. Il est même aujourd’hui possible de souscrire chez un fournisseur d’énergie proposant une offre de biogaz.

► Comparez tous les fournisseurs de gaz

Qu’est-ce que le biogaz ?

Le biogaz est le seul gaz renouvelable, dit « vert », qui existe à ce jour. Il s’oppose au gaz naturel, produit par la terre, qui devrait être épuisé d’ici 70 ans selon les estimations. En effet, le biogaz n’est pas créé par la terre, mais obtenu par un processus de méthanisation.

La méthanisation est la fermentation des matières organiques, produisant ainsi du gaz. Le processus se trouve à l’état naturel dans les marais, les rizières ou encore les décharges de déchets organiques. Il peut aussi être reproduit artificiellement grâce à des digesteurs, aussi appelés réacteurs à biogaz ou méthanisateurs.

Note : il ne faut pas confondre le biogaz avec le biométhane, qui est sa variante épurée très riche en méthane. Le biométhane peut alors être utilisé comme carburant ou distribué dans le réseau de gaz pour être utilisé par les consommateurs. Le biogaz est généralement épuré au maximum afin qu’il se rapproche le plus possible du gaz naturel.

En France, Engie est pour l’heure le premier producteur de biogaz. Le fournisseur historique a d’ailleurs réalisé une petite vidéo d’explication sur la production du biogaz, que l’on peut retrouver ci-dessous :

Utilisation du biogaz

Le biogaz peut être utilisé dans plusieurs cas de figure :

  • Pour produire de l’électricité, qui sera injectée sur le réseau, grâce à un processus de combustion
  • Afin de chauffer des serres
  • Comme carburant aux véhicules GNV, à la place du gaz naturel
  • Injection dans le réseau de gaz national, afin d’être consommé par les foyers pour se chauffer ou pour cuisiner

Souscrire une offre de biogaz auprès d’un fournisseur

En France, tout comme il est possible de souscrire une offre d’électricité verte, les consommateurs peuvent souscrire une offre de gaz vert. Seuls trois fournisseurs proposent cependant ce type de formule : ekWateur, Direct Energie et Engie (GDF Suez).

Les fournisseurs de biogaz

Comme nous l’avons dit, il n’existe que trois fournisseurs de gaz vert actuellement sur le marché.

L’offre d’ekWateur est la moins chère. L’offre verte de Direct Energie est également intéressante, mais on regrettera qu’il s’agisse d’une offre qu’à 10% renouvelable. Quant à Engie, les tarifs sont 5% plus élevés que ceux du tarif réglementé du gaz, l’offre de référence dont les prix sont fixés par les pouvoirs publics.

Notez que les offres sont toutes sans engagement et sans frais de résiliation.

FournisseursTarifs*Caractéristiques de l'offreEn savoir plus
ekWateurAbonnement annuel : 261,73€
Prix au kWh : 0,0446€
- Offre 100% verte
- Le biogaz est essentiellement produit en Angleterre
- Sans engagement ni frais de résiliation
► VOIR
L’OFFRE
Direct EnergieAbonnement annuel : 231,36€
Prix au kWh : 0,0538€
- Offre 10% verte
- Tarifs 2% inférieurs par rapport aux tarifs réglementés
- Sans engagement ni frais de résiliation
► VOIR
L’OFFRE
EngieAbonnement annuel : 231,84€
Prix au kWh : 0,0583€
- Offre 10% verte
- Prix fixe pendant 1 an
- Tarif réglementé + 5%
- Sans engagement ni frais de résiliation
- Offre 100% digitale
► VOIR
L’OFFRE

Dans le cas d’ekWateur, l’achat de biométhane s’effectue en Grande Bretagne, car la production française n’est pas suffisante. Quand à Direct Energie, l’origine n’est pas précisée.

De plus, l’offre d’Engie et de Direct Energie n’est que 10% renouvelable. Cela signifie que seul l’équivalent de 10% de la consommation du client sera achetée en biogaz, tandis que le reste sera du gaz naturel. EkWateur est le seul fournisseur à proposer une offre de gaz 100% renouvelable.

Note : les prix affichés ci-dessus correspondent à une consommation de 6000 kWh par an, pour un consommateur situé en zone 1. Si sa consommation et sa localisation géographique sont différents, les tarifs seront sensiblement différents.

>> Retrouvez également notre avis fournisseurs de gaz

Comment ça marche ?

Souscrire un contrat de gaz vert ne signifie pas que le client va consommer chez lui du biogaz. En effet, biogazune fois le gaz injecté sur le réseau, il est tout simplement impossible de déterminer son origine, ainsi que son mode de production. Le biométhane et le gaz naturel sont donc « mélangés » et distribués de manière homogène à tous les foyers de France.

Mais alors, à quoi sert-il de souscrire une offre de biogaz ?

Eh bien, ce n’est pas parce que le client ne consomme pas lui-même le gaz renouvelable que celui-ci n’est pas produit et injecté sur le réseau. Ainsi, le fournisseur de gaz va acheter l’équivalent en gaz vert que ce que le client a consommé durant l’année, et l’injecter sur le réseau de distribution. Cela permet de soutenir la production de biogaz et d’agir en faveur de la transition énergétique.

Etat des lieux de production du biogaz en France

Le biogaz est une solution de production d’énergie très importante pour la transition énergétique. Si, pour l’heure, les coûts de production sont élevés, ceux-ci baissent d’année en année.

En France, il est obligatoire de récupérer le gaz de décharge depuis l’arrêté du 

En 2015, un objectif de production de biogaz de 10% de la consommation totale de gaz pour 2030 a été fixé par la loi sur la transition énergétique. Un objectif très ambitieux lorsque l’on sait que, en 2016, la part du biogaz n’était que de 0,2%. De nombreux projets fleurissent cependant ces dernières années, afin d’inverser la tendance. Par exemple, en 2015, « 70 nouvelles unités de méthanisation ont été installées en 2015, pour une capacité de 20 MWe16″ selon l’Ademe, l’agende de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

En Europe, l’Allemagne et la Grande Bretagne font partie des pays qui produisent le plus de biogaz. En tout, ce sont 14,6 millions de foyers européens qui sont actuellement alimentés par du biogaz.

Par comparaison, en 2017, la part d’électricité renouvelable consommée par les foyers était de 18,8%.