Produire son électricité renouvelable, est-ce une bonne idée ?

Produire son électricitéProduire son électricité trotte de plus en plus dans la tête des français. Cette solution permet de faire des économies en revendant son électricité à EDF, ou tout simplement en utilisant sa propre électricité pour subvenir à ses besoins. En général, les principales motivations pour produire son électricité sont de réduire sa facture d’électricité ainsi que de consommer une électricité renouvelable.

Produire son électricité nécessite tout de même un lourd investissement de base. S’il n’est pas possible de produire sa propre électricité, il est possible de faire des économies, tout en consommant de l’électricité verte en choisissant le bon fournisseur.

► Comparer les offres d’électricité verte

Produire son électricité avec des panneaux solaires

Lorsque l’on choisit de produire son électricité, il est important de choisir une solution adaptée à la région habitée. L’installation de panneaux solaires implique un investissement lourd pour les particuliers. Il est donc important de savoir si l’installation sera rentable.

La solution la plus courante et la plus connue pour produire son électricité est d’installer des panneaux photovoltaïques sur son toit. Les cellules contenues dans les panneaux solaires vont transformées l’énergie solaire en électricité.

Pour avoir le rendement le plus optimal, il ne faut pas forcément habiter dans le Sud. L’idéal pour produire son électricité est d’installer les panneaux solaires sur un toit avec une inclinaison de 30°, orienté au Sud. On estime en moyenne qu’1m² de panneaux solaires, bien orienté, aura une production moyenne de 100 kWh par an.

L’installation de ces équipements nécessite l’intervention d’un professionnel, à la fois pour la mise en place des panneaux sur les toits mais également pour le raccordement au réseau électrique. Ces équipements nécessitent un entretien régulier pour assurer un rendement optimal sur une longue période.

Le budget à prévoir pour produire son électricité à partir du soleil dépend de la puissance choisie pour les panneaux solaires ainsi que de la surface couverte par ces derniers.

La puissance des panneaux solaires permet de calculer sa capacité de production. La puissance de production solaire est mesurée en Kilowatts-crête. En moyenne, dans le Nord de la France, la production est de 900 kWh/kWc et dans le Sud de 1 300 kWh/kWc.

Note : si le consommateur ne peut pas installer de panneaux photovoltaïques, il peut souscrire chez une fournisseur d’électricité solaire.

L’investissement à prévoir pour produire son électricitéproduire son électricité avec des panneaux solaires

Les investissements de base en moyenne pour produire son électricité à partir de l’énergie solaire sont :

  • 10 000€ à 13 000€ pour des panneaux d’une puissance de 3 kWc
  • 16 000€ à 19 000€ si la puissance des panneaux est de 6 kWc
  • 25 000€ à 35 000€ pour des panneaux d’une puissance de 9 kWc

Les revenus engendrés peuvent aller jusqu’à 2 300 € par an, puisque le prix de rachat de l’électricité photovoltaïque est de 0.2319€ par kWh.

Il est possible toutefois de recevoir des aides locales qui permettent d’alléger l’apport financier si on décide de produire son électricité non nucléaire. Pour cela, il faut se renseigner avant l’installation auprès des organismes publics de sa région pour connaître les aides proposées. Par exemple, si le logement se situe à Rouen,  les aides peuvent aller jusqu’à 5000€ si l’on décide de produire son électricité à partir de panneaux solaires avec une puissance inférieure à 9 kWc. Pour faire des économies, tout en souscrivant à une offre verte, il est également possible de trouver le fournisseur d’électricité à Rouen le plus adapté.

Si la construction de l’habitation est finie depuis plus de deux ans, il est possible de profiter de la TVA à un taux réduit à 5.5% pour l’achat ainsi que l’installation des panneaux solaires avec une puissance inférieure à 3 kWc.

Si la personne choisie de revendre l’électricité produite, les revenus issus de cette vente sont exonérés d’impôt ainsi que de prélèvements sociaux. Là encore, la puissance des panneaux installés doit être inférieure à 3 kWc.

Finalement, l’ANAH, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, aide les ménages modestes à investir dans ce genre d’équipements via des aides financières. Ainsi, tout le monde peut choisir de produire son électricité, même les foyers les plus modestes.

Par exemple, prenons Monsieur et Madame Durand, qui ont une maison de 120 m² à Rouen. Ils voudraient installer des panneaux solaires d’une puissance de 3 kWc. La subvention délivrée par la ville de Rouen est de 5000€. A Rouen, on peut estimer que cette zone fournit entre 900 et 1100 kWh par kWc. Le tarif de rachat est de 0.2319 € par kWh. Les revenus varieront donc entre 626.13€ et 765.27€. Les économies réalisées chaque année seront donc de 626.13€.

Le coût du matériel est de 7400€ et l’installation coûte 3600€, ce qui nous fait un investissement de base de 11 000€. Il faut ensuite enlever les subventions de la ville de Rouen, de 5000€. L’investissement réel est donc de 6000 €. L’investissement deviendra rentable à partir de la neuvième année, où il sera complètement remboursé. La famille Durand aura un revenu annuel de 626.13€ à partir de la neuvième année.

Produire son électricité avec le vent

Il est possible également pour les particuliers de produire leur électricité grâce à des éoliennes domestiques. Elles sont composées d’un mât, où l’électricité est stockée, ainsi que d’une hélice avec des pales.produire son électricité avec éolienne Le rendement d’une éolienne va dépendre de la force du vent mais aussi de la taille des pales.

Comme pour les panneaux solaires, il est possible de revendre son électricité au fournisseur historique EDF. Cependant les tarifs sont moins intéressants que pour le rachat de l’énergie photovoltaïque. Cette solution est rentable uniquement dans le cadre d’une autoconsommation.

Par ailleurs, le fournisseur historique n’est pas obligé de racheter l’électricité produite si le logement n’est pas situé en Zone de Développement Eolien (ZDE).

Le budget à prévoir pour l’installation d’éolienne varie entre 10 000 € et 90 000 €, en fonction de la puissance de l’éolienne. Il faut compter 3 000 € pour les moins chères et 20 000 € pour les plus chères, hors poses. Les revenus générés n’excèdent pas 1000 € par an ce qui ne permet pas d’amortir l’investissement pour l’instant.

Par ailleurs, pour installer des éoliennes, il est nécessaire d’avoir un permis de construire mais également l’accord du voisinage.

Finalement, l’installation d’une éolienne domestique n’est pas intéressante. Il est préférable d’installer des panneaux solaires. Il est possible également de passer chez un fournisseur d’électricité verte proposant des tarifs intéressants, comme Mint Energie ou Total Spring. Mint Energie est un nouveau fournisseur qui propose une offre d’électricité 100% verte. Les tarifs sont très intéressants et permettent d’obtenir de l’électricité verte pas cher.

>>Découvrir l’offre de Mint Energie

Là encore, il existe aussi des fournisseurs d’électricité éolienne.

Que faire de sa production d’électricité ?

Revendre son électricité

Lorsqu’un personne choisie de produire son électricité, elle peut la revendre au fournisseur historique EDF. Il n’a pas le choix d’accepter d’acheter l’électricité produite à un prix de rachat avantageux. Le prix de rachat est fixé par les pouvoirs publics. Cette solution permet de faire des économies sur la facture d’électricité. Cependant, le prix de rachat de l’électricité est rentable uniquement pour l’énergie photovoltaïque. Le fournisseur historique n’est pas obligé de racheter l’électricité éolienne si les personnes n’habitent pas dans une zone spécifique.

Par ailleurs, revendre son électricité permet plus de fiabilité. En effet, cette solution permet d’avoir toujours une quantité d’électricité suffisante pour subvenir aux besoins du logement et de tous ses habitants.

>> L’électricité d’EDF est-elle renouvelable ?

L’autoconsommationvendre son électricité

La deuxième solution est de produire son électricité verte pour subvenir à ses besoins en énergie, et ainsi passer en autoconsommation. Cela permet d’éviter de souscrire un contrat d’électricité puisque la personne a choisi de produire son électricité.

Dans ce cas, il faudra avoir une solution pour stocker son énergie. La solution la plus courante pour stocker son électricité est la batterie. Il existe différents types de batteries :

  • Les batteries liquides : Ce sont les plus communes et doivent être entretenues.
  • Les batteries à gel : Avec ce type de batterie, il faut faire attention aux problèmes de recharge, puisque ce type de batterie pourra devenir inutilisable.
  • Les batteries à séparateurs : Ce sont les batteries les plus chères mais elles ont l’avantage de ne pas nécessiter d’entretien.

Dans tous les cas, les batteries devront être inspectées régulièrement afin d’éviter tous problèmes.

Si on choisit de passer en autoconsommation, il faudra toutefois penser à un plan d’alimentation de secours. En effet, produire son électricité ne suffit pas toujours à subvenir à ses besoins. Il est rare d’atteindre les 100% d’autoconsommation. En général, l’énergie produite permet de subvenir aux besoins d’énergie des équipements électriques comme l’ordinateur, la box internet, la lumière…

Produire son électricité implique d’être soumis à la nature, le soleil ne brille pas toujours, et le vent ne souffle pas toujours. Il est donc important d’adapter sa consommation électrique en fonction de ses stocks et de sa production. Il est possible également d’installer des générateurs permettant de pallier à des diminutions trop importantes de la production d’électricité.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !