87% des Français savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie

fournisseur d'énergieSelon le baromètre du médiateur de l’énergie, publié début novembre, 87% des Français savent maintenant qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie. Cette plus grande connaissance du marché s’accompagne cependant d’une méfiance accrue, notamment à cause du démarchage abusif pratiqué par quelques-uns.

► Découvrez notre comparateur d’énergie

Le dernier baromètre du médiateur de l’énergie permet de tirer plusieurs constats :

  • 87% des Français savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie, pour souscrire chez un fournisseur d’énergie alternatif par exemple
  • 60% pensent que l’ouverture du marché à la concurrence est une bonne chose

Si ces chiffres semblent bons, il faut en revanche les nuancer. Par exemple, si 60% des Français pensent que l’ouverture du marché à la concurrence est une bonne chose, ce pourcentage est en baisse de 5 points par rapport au baromètre de l’an dernier, et de 10 points par rapport à 2015.

Le baromètre indique également : « En 2019, pour la première fois, ceux qui pensent que l’ouverture conduit à une hausse des prix sont aussi nombreux que ceux qui pensent qu’elle entraîne une baisse des prix (22%). Comme en 2018, ils sont 57% à penser faire des économies en souscrivant une offre de marché, mais le nombre de ceux qui n’ont pas d’opinion sur la question augmente (21%, +5 points). »

Méconnaissance du changement d’offre

Si les consommateurs savent qu’ils peuvent changer de fournisseur, ils manquent en revanche de connaissances sur les modalités pour réaliser ce changement d’offre. Ainsi, 18% pensent que changer de fournisseur d’énergie est payant, alors qu’il s’agit d’une démarche entièrement gratuite, sans aucun besoin de remplacer le compteur électrique.

Mais si les clients se méfient davantage, c’est essentiellement à cause du démarchage parfois abusif, souvent téléphonique, que certains fournisseurs peuvent mener. 61% des ménages affirment ainsi avoir été démarchés pour souscrire à un nouveau contrat de gaz ou d’électricité, contre 56% en 2018 et 36% en 2017.

En attendant, de plus en plus de fournisseurs d’énergie, et principalement d’électricité, se lancent sur le marché.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !