Importante augmentation des coupures d’énergie en cas d’impayé

coupure énergieLe médiateur de l’énergie alerte sur une importante augmentation des coupures de gaz et d’électricité en cas de facture impayée par rapport à 2018. Il appelle les fournisseurs d’énergie à accompagner davantage les clients en difficulté et à une meilleure information concernant les aides disponibles.

► Découvrez notre comparateur d’énergie

Le nombre de coupures pour impayé à augmenté de 18% pour l’électricité, et de 10% pour le gaz, au premier semestre 2019, si l’on en croit les données transmises par les fournisseurs d’énergie. En 2018, il y en avait eu 572 440, un chiffre qui pourrait bien être dépassé en 2019.

Dans quel cas survient une coupure pour impayé ? Une facture d’énergie doit être payée dans les 14 jours suivant son émission, ou après la date de paiement. Si ce n’est pas fait, le fournisseur doit alors envoyer un premier courrier, qui donne un délai supplémentaire de 15 jours. Un deuxième courrier peut suivre, pour un nouveau délai de 20 jours. Ensuite, le fournisseur peut décider de résilier le contrat ou couper l’électricité. Pendant la trêve hivernale, du 1er novembre au 31 mars, toute coupure est impossible mais le fournisseur peut demander une réduction de puissance.

Cette hausse des coupures inquiète le médiateur de l’énergie, Jean Aubert. Celui-ci a déclaré : « L’augmentation des interventions pour impayés depuis le début de l’année m’inquiète. J’appelle les fournisseurs à un meilleur accompagnement de leurs clients en difficultés, en les informant sur les aides disponibles et leurs recours. »

Les conséquences des hausses de tarif ?

En juin dernier, les tarifs de l’électricité ont augmenté de 5,9%, puis de 1,23% au 1er août 2019. Ils devraient encore être en hausse début 2020 de 4% environ. Des augmentations successives qui alourdissent la facture des consommateurs de plusieurs dizaines d’euros par an et peuvent mettre les plus démunis dans des conditions délicates.

Note : même les fournisseurs d’énergie alternatifs sont concernés par ces hausses, comme Total Direct Energie, Sowee ou encore Mint Energie. Seuls les clients qui bénéficient d’une offre à prix fixe peuvent y échapper, mais seulement sur le prix du kWh hors taxes. Toutefois, les fournisseurs alternatifs restant moins chers, changer de fournisseur d’énergie peut permettre de réaliser quelques économies.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !