EDF et Engie mis en demeure par la Cnil

Comment relever un compteur LinkyNouveau rebondissement dans la controverse que suscite le déploiement des compteurs Linky. La polémique est relancée par la mise en demeure d’EDF et d’Engie par la Cnil pour une mauvaise gestion de la collecte des données personnelles. Les fournisseurs ont trois mois pour rectifier le tir.

► Comparer les fournisseurs d’électricité

Un manque d’informations lors de la collecte des données

La première chose qui est reprochée aux deux fournisseurs historiques, EDF et Engie, concerne la collecte des données personnelles. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) juge que les méthodes employées ne sont pas conformes à la RGPD (règlement général européen sur la protection des données).

Les fournisseurs proposent en effet aux usagers d’afficher dans leur espace client leur consommation à la journée ou une consommation beaucoup plus affinée : demi-heure par demi-heure. Cependant, ils ne font pas mention de ce qu’implique l’une ou l’autre de ces options. L’envoi des données de consommation à la demi-heure donne des informations très précises au fournisseur sur les habitudes de vie du foyer (heure de coucher, de la douche, de départ au travail…).

À ce jour, pour la Cnil, le consentement du client n’est « ni spécifique ni suffisamment éclairé ». Les deux fournisseurs mis en demeure ont trois mois pour se mettre en conformité.

La conservation des données recueillies

Autre point reproché à Engie et EDF, les durées de conservation des données recueillies. La Cnil estime qu’elles sont beaucoup trop longues au regard de leur finalité. EDF conserve actuellement les données de consommation affinées à la demi-heure pendant cinq ans après résiliation de l’abonnement. Quant à Engie, la conservation est de trois ans, puis les données collectées sont archivées pendant huit ans.

Aujourd’hui, les associations qui militent contre la généralisation du compteur communiquant craignent que des données à caractère privé soient utilisées à des fins commerciales. Les deux fournisseurs se sont défendus de divulguer les données collectées et se sont engagés à se mettre en règle rapidement.

>> À lire aussi : notre avis EDF


Rédigé par Noémie

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !