Pertes de parts de marché : EDF forcé de se réinventer

électricité verte EDF

Depuis 2007, le marché de l’électricité est ouvert à la concurrence. EDF, qui a perdu son monopole, perd inévitablement des parts de marché auprès des particuliers comme des entreprises. Le fournisseur historique doit se réinventer et miser sur d’autres services pour compenser.

►Consulter notre comparateur d’électricité

Les clients résidentiels partent chez la concurrence

Aujourd’hui, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) estime que 26,5% des clients résidentiels possèdent un contrat chez un autre fournisseur qu’EDF. Il faut dire que les fournisseurs alternatifs proposent généralement des remises sur le prix du kWh réglementé. Les particuliers souhaitant effectuer des économies peuvent souscrire chez Total Direct Énergie, Vattenfall, Eni, Bulb, afin d’obtenir un meilleur tarif. Les tarifs d’EDF, fixés par les pouvoirs publics (tarif bleu pour les particuliers) augmentent régulièrement et ne sont plus compétitifs.

Marc Benayoun, le directeur exécutif chargé du pôle clients, services et territoires a estimé, dans une conférence de presse, que la situation va continuer à se dégrader.

Nous allons continuer à perdre des clients, nous ne pouvons pas aller contre cette réalité. Nous sommes un ancien monopole, il y a des nouveaux entrants et les barrières à l’entrée dans ce marché sont faibles.

EDF se réinvente et mise sur d’autres services

Pour faire face à la perte de ses clients résidentiels, EDF veut miser sur une offre beaucoup plus large. Celle-ci comprend de la fourniture d’électricité (via des offres de marché comme Vert Électrique), de gaz, mais aussi et surtout des services que les autres fournisseurs ne proposent pas à l’exception d’Engie.

Parmi ces services, le fournisseur historique et producteur d’électricité propose notamment des offres d’autoconsommation (installation de panneaux photovoltaïques, par exemple), de rénovation énergétique ou de pompes à chaleur. Il espère doubler le nombre de ses contrats de service d’ici 2023. Les particuliers feraient donc appel à lui pour son expertise plus large, qui ne se limite pas uniquement à la fourniture d’énergie.

>> À lire aussi : notre avis EDF


Rédigé par Noémie

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !