Création d’une nouvelle étiquette énergétique plus objective

diagnostic-performance-energetiqueLa loi Grenelle 2 entrée en vigueur en 2010 prend forme entre autre avec le diagnostic de la performance énergétique. Un processus qui implique de profonds changements en faveur de la transition écologique. Ici : le changement de l’étiquette énergétique, qui recentre le débat sur la qualité du logement, et non pas la facture finale du consommateur, qui ne dépend que du fournisseur choisi.

► Accéder à notre comparateur d’énergie

Le diagnostic de performance énergétique du gouvernement, le contexte

Dans le cadre de la réforme du diagnostic de la réforme énergétique, le gouvernement s’est vu proposer cinq modèles de nouvelle étiquette énergétique. C’est pourtant une sixième issue de leurs débats qui prend forme à partir du 15 février 2021.

En effet, l’étiquette énergie sera obligatoire sur toutes les annonces immobilières à partir du 1er janvier 2022, notamment les éléments suivants : étiquette énergie, étiquette climat, estimation de la facture d’électricité. De fait, le gouvernement se devait de la rendre plus lisible et plus accessible aux consommateurs. Mais aussi et surtout, plus objective. Jusqu’à présent, elle était évaluée par rapport à la facture du consommateur. Dorénavant, c’est la qualité du logement qui est évalué, indépendamment du montant de la facture du consommateur.

Les nouveaux critères de l’étiquette énergie

Les éléments évalués lors de l’élaboration de l’étiquette énergie seront dorénavant :

  • Le bâti
  • La qualité de l’isolation
  • Le type de fenêtres
  • Le système de chauffages, électrique ou gaz
  • La consommation électrique en matière d’éclairage
  • La mise à jour des scénarios météorologiques
  • La prise en compte de l’ancienneté des équipements
  • Un calcul thermique amélioré

Des nouveaux paramètres qui « fourniront une évaluation plus représentative de la performance du bâtiment », assure le ministère du logement.

Une nouvelle présentation plus lisible

Le changement de l’étiquette énergie occasionne le changement de sa présentation. Plus lisible et plus complète, elle inclut dorénavant :

  • La production de CO2
  • Une étiquette climat livrée simultanément
  • Le ministère promet également une « estimation des factures énergétiques du logement mise en avant de manière plus visible et plus simple »
  • Une autre nouveauté affichée sur l’étiquette énergie : elle indiquera dorénavant les actions de rénovation énergétique à entreprendre en priorité, tout en proposant de concert des scénarios de travaux.

Les seuils de consommation seront modifiés, mais l’étiquette énergie conserve son classement de A à G.


Rédigé par Juline

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !