EDF ne prépare que la fermeture de Fessenheim

centralesLe fournisseur d’électricité a présenté à l’Etat sa feuille de route concernant la fermeture de ses centrales nucléaires. En dehors de Fessenheim, EDF ne prévoit pas de fermer d’autres centrales avant 2029.

► Comparer les offres d’électricité

Le groupe EDF a tenu un conseil d’administration au cours duquel il a présenté sa stratégie énergétique à long terme. L’Etat avait en effet demandé à la direction de l’entreprise de lui présenter ses perspectives dans le cadre du débat sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui a débuté le 19 mars dernier.

Si la fermeture des deux centrales nucléaires de Fessenheim est prévu pour janvier 2019, EDF a annoncé ne prévoir aucune autre fermeture avant 2029. Une déclaration qui tranche avec les plans du ministère de l’écologie qui lui souhaiterait réduire la part du nucléaire dans la production électrique, en fermant 10 réacteurs d’ici 2035. Mais selon EDF cet objectif ne sera atteint qu’entre 2040 et 2050. EDF ne s’inscrit donc pas dans la politique défendue par le ministre de la transition énergétique, Nicolas Hulot, consistant à augmenter la part d’électricité verte dans la production française. Ce dernier a d’ailleurs vivement réagi : « Ce n’est pas EDF qui doit faire la politique énergétique de l’État […], de nous dire que nous n’allons pas fermer d’autres réacteurs pendant le quinquennat ».

En attendant, la centrale nucléaire de Fessenheim a redémarré lundi son réacteur numéro 2 après presque deux ans d’arrêt en raison d’une anomalie sur un générateur de vapeur. EDF est le principal producteur et fournisseur d’énergie en France. 90% de son électricité est d’origine nucléaire et même si le fournisseur historique a pour ambition de doubler son parc de production d’énergies renouvelables en 2030, il ne souhaite tout de même pas abandonner sa production nucléaire.


Rédigé par Anys

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !