Prix du gaz : contexte et impact sur le prix de l’électricité

Prix du gaz : contexte impact sur le prix de l'électricitéSuite à la crise sans précédent que le marché du gaz a connue en octobre 2021, des mesures exceptionnelles ont pris le relai pour protéger les français. En effet, le prix du gaz a augmenté de +10% en juillet, +5% en août et +8% en septembre 2021. Une succession d’augmentation qui ont été soldées par une ultime augmentation de +12,6% en octobre 2021, qui a déclenché une panique générale chez les consommateurs. Par ailleurs, le prix de l’électricité a également été impacté sur le marché de gros de l’électricité et les fournisseurs d’électricité subissent la crise de plein fouet. Explications sur le prix de l’électricité en 2022.

► Accéder à notre comparateur d’énergie

Pourquoi le prix du gaz a impacté le prix de l’électricité ?

En octobre 2021, nous avons assisté à une crise sur le secteur de l’énergie, qui continue. En effet, le prix du gaz a augmenté de +12,6% TTC et les tarifs des fournisseurs d’électricité ont suivi. Le tarif réglementé de l’électricité évolue seulement deux fois par an : en février et en août. Pour autant, les tarifs des fournisseurs d’électricité ont changé entre septembre et octobre, bien que le tarif réglementé de vente de l’électricité n’ait pas changé. Cela est lié à la conjoncture globale sur le marché de l’énergie.

En effet, pour comprendre ce qu’il s’est passé, il faut comprendre le fonctionnement du marché. Toute l’électricité produite pour alimenter les foyers français circule sur le réseau électrique national, indépendamment des fournisseurs d’électricité. Il n’existe aucun moyen de stocker l’électricité. Ainsi, il faut en permanence produire suffisamment d’électricité pour alimenter tous les consommateurs français. Lorsque la consommation est supérieure à la production d’électricité, les fournisseurs d’électricité sont dans l’obligation de recourir à des moyens de production d’électricité réactifs. Malheureusement, les moyens de production de l’électricité les plus réactifs sont aussi les plus polluants. Ce sont les énergies fossiles, telles que le gaz, le fioul et le charbon.

Contexte et impact

Suite à la crise sanitaire du Covid-19, la production d’électricité a été un peu impactée, notamment à cause du report des opérations de maintenance des réacteurs nucléaires (sachant que 70% du mix électrique français est nucléaire). Il faut également savoir que la production de l’électricité renouvelable dépend des conditions météorologiques. Ainsi, le recours aux ressources fossiles pour produire de l’électricité non nucléaire et non renouvelable a été fréquent pendant toute la période.

Aujourd’hui, nous assistons à un problème d’importation du gaz naturel depuis les principaux pays importateurs : Norvège, Russie. Nous constatons également que les stockages de gaz européens sont amaigris. Ainsi, le recours à l’électricité produite grâce au gaz est en difficulté également. Cela impacte donc la production d’électricité réactive. Cela impacte donc le prix de l’électricité.

Le prix du gaz et de l’électricité en 2022, les mesures exceptionnelles

Face à cette crise énergétique, le gouvernement a pris des mesures exceptionnelles :

  • Gel du prix du gaz pendant toute l’année 2022
  • Limitation de l’augmentation du prix de l’électricité à +4% en février 2022
  • Envoi d’un second chèque énergie de 100€ aux ménages éligibles en décembre 2021
  • Parallèlement : envoi d’une « indemnité inflation » de 100€ pour les français qui gagnent moins de 2 000€ nets par mois, pour l’augmentation du prix du pétrole, marché en crise également

► Comparateur d’énergie : qui est le moins cher ?


Rédigé par Juline

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !