Les prix du gaz vont baisser jusqu’en juin 2019

prix du gazLes prix du gaz ont baissé de 2% au 1er janvier. La baisse ne s’arrêtera cependant pas là, car les tarifs vont continuer de descendre jusqu’en juin 2019. Le gouvernement a publié le détail de ces modifications, qui devraient alléger un peu la facture des clients. 

► Découvrez notre comparateur de gaz

Début décembre, le gouvernement avait d’abord annoncé que le prix du gaz n’augmenterait pas en janvier 2019. Il a ensuite été décidé que les tarifs subiraient même une baisse de 2%. Depuis, le gouvernement a également publié les évolutions futures des tarifs réglementés du gaz, alors que ceux-ci sont normalement publiés mois par mois. Bonne nouvelle : les prix du gaz ne feront que baisser jusqu’en juin 2019.

Des baisses consécutives jusqu’en juin

Voici le détail de l’évolution des tarifs réglementés du gaz :

  • Février : – 0,73%
  • Mars : 0%
  • Avril : – 1,91%
  • Mai : – 0,60%
  • Juin : – 0,45%

« Un arrêté sera publié en janvier 2019 pour que le nouveau tarif d’Engie puisse entrer en vigueur à compter du 1er février 2019, après consultation du Conseil supérieur de l’énergie et de la Commission de régulation de l’énergie » a précisé le Premier ministre, Edouard Philippe.

Afin de parvenir aux baisses prévues, le gouvernement a demandé à Engie de procéder à une opération de couverture portant sur les volumes des ventes de gaz au tarif réglementés. « Cette opération conduira à la suspension, pour ces cinq mois, de la formule d’évolution des tarifs réglementés d’Engie actuellement utilisée » a expliqué le ministère.

4,5 millions de Français concernés

4,5 millions de Français sont directement clients du tarif réglementé du gaz, et subiront la baisse promise.

Celle-ci ne sera cependant pas suffisante pour contrer l’augmentation importante du prix du kWh du gaz qui a eu lieu en 2018 : +,16,40% entre janvier et novembre, avant une chute du prix de 2,4% en décembre.

Les clients des fournisseurs de gaz alternatifs seront également concernés, du moins pour ceux qui bénéficient d’une offre à prix indexés, c’est-à-dire qui évolue au même rythme que les tarifs réglementés. Ceux qui possèdent une formule à prix fixe ne devraient normalement pas  ressentir cette baisse. Il est toutefois possible de changer pour un fournisseur de gaz qui propose le prix du kWh le moins cher. La résiliation n’engage pas de frais.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !