Les fournisseurs de gaz face à la probable pénurie de gaz l’hiver prochain

gazSonergy, et maintenant GRTgaz et TGIF craignent une pénurie de gaz en France l’hiver prochain. Les stocks de gaz sont pour l’instant insuffisants pour pouvoir faire face à une vague de grand froid. Les gestionnaires de réseau demandent aux fournisseurs de gaz alternatifs d’effectuer les approvisionnements nécessaires.

► Comparer les fournisseurs de gaz

Storengy avait lancé une première alerte lors d’une conférence de presse en avril dernier concernant le faible niveau de stockage du gaz. C’est désormais aux deux gestionnaires du réseau GRTgaz et TGIF de tirer la sonnette d’alarme concernant le niveau de stockage.

Selon la directrice de Storengy, Cécile Prévieu, « Pour Storengy, il n’a été souscrit que 42.7 TWh sur 102, c’est-à-dire moins de la moitié. ». Elle poursuit en déclarant « Aujourd’hui, si on reste comme ça, ce ne sont pas les stockages qui permettront d’assurer la continuité de fourniture, y compris des particuliers en France. »

Les gestionnaires du réseau de gaz demandent aux fournisseurs comme Alterna d’augmenter leurs stocks et leurs approvisionnements.

Pourtant, les fournisseurs ont l’obligation de stocker des quantités suffisantes pour répondre à la demande de leurs consommateurs. Cette demande est supérieure en période de grand froid. Cependant, les coûts de stockage en été sont supérieurs. Auparavant, ils étaient couverts par un prix du kWh du gaz supérieur en hiver. Les fournisseurs ont du faire face à une diminution des tarifs du gaz en hiver. Les coûts de stockage estivaux du gaz ne sont désormais plus couverts. Les fournisseurs alternatifs, comme Dyneff, ou historique comme Engie (l’ex GDF-Suez), sont plus frileux à stocker de grandes quantités de gaz durant l’été. La meilleure solution reste de réduire sa consommation de gaz.


Rédigé par Anys

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !