La brique sera-t-elle la batterie de demain ?

La brique a encore de beaux jours devant elle. Des chercheurs américains ont récemment montré qu’il était possible de s’en servir pour stocker de l’électricité. Quand on sait que l’une des problématiques qui gravitent autour de l’électricité verte est de parvenir à stocker l’énergie produite, il y a de quoi tendre l’oreille. 

►Consulter notre comparateur d’électricité

 Des briques pour stocker de l’électricité

Le stockage de l’électricité est toujours un enjeu de taille pour les scientifiques, notamment dans le cadre du développement de la filière de l’électricité renouvelable.  Ce sont des chercheurs de l’université Washington de Saint-Louis aux États-Unis qui planchent sur la question. Et si un matériau du quotidien pouvait y répondre ? Récemment, les chercheurs ont montré, dans le cadre d’une publication, que les blocs d’argile cuite sont capables de stocker de l’électricité, notamment grâce à l’oxyde de fer qu’ils contiennent.

Comment ça fonctionne ?

La brique utilisée est une brique commune, très bon marché. Les scientifiques ont fabriqué un revêtement en polymère conducteur. Conçu en PEDOT, il pénètre à l’intérieur de la brique qui est un matériau poreux.

La brique peut ainsi accueillir une certaine charge électrique et remplit le rôle de supercondensateur. L’avantage est que la durée de vie d’un supercondensateur est plus longue : on peut le recharger beaucoup plus de fois qu’une batterie avant que sa capacité ne s’amenuise.

Malheureusement, pour le moment, les briques ne peuvent pas encore supporter une charge électrique importante. Quant au matériau conducteur utilisé, il est assez onéreux. Il faudra encore plusieurs années de recherche avant que l’on puisse se servir de cette technologie au quotidien.

>> À découvrir aussi sur Capitaine Énergie : les différents fournisseurs d’électricité verte. En France, on trouve plus d’une trentaine de fournisseurs alternatifs, dont certains permettent d’encourager la transition énergétique et le développement d’une production durable sur le territoire.


Rédigé par Noémie

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !