Le prix du gaz a baissé début septembre 2019

prix du gazDébut septembre 2019, le prix du gaz a légèrement baissé de 0,9% en moyenne, une baisse qui devrait toucher près de 4 millions de Français. Il avait déjà diminué de 0,5% en août. 

► Accédez à notre comparatif de gaz

Comme tous les mois, le tarif réglementé du gaz évolue en fonction des préconisations de la Commission de régulation de l’énergie. Après une baisse en août 2019, il continue de diminuer au 1er septembre 2019, de 0,9% en moyenne. Ce pourcentage diffère cependant en fonction des points de consommation du foyer :

  • Cuisson uniquement : -0,2%
  • Cuisson + eau chaude : -0,5%
  • Chauffage au gaz : -1%

Le tarif réglementé du gaz est censé pouvoir couvrir « les coûts d’approvisionnement en gaz naturel et les coûts hors approvisionnement », comme l’explique la CRE.

Seul Engie (ex GDF Suez) ainsi que les entreprises locales de distributions sont à même de commercialiser les tarifs réglementés du gaz.

Cela ne signifie pas que les clients des fournisseurs de gaz alternatifs (Total Direct Energie, Eni, Vattenfall…) ne sont pas forcément concernés. En effet, nombre de fournisseurs indexent leurs tarifs sur l’offre réglementée, tout en conservant un pourcentage de réduction garanti. Autrement dit, les tarifs du fournisseur alternatif garantissent une réduction sur le prix du kWh réglementé hors taxes (souvent 10%). Si l’offre réglementée baisse ou augmente, alors les tarifs du client évolueront en conséquence, tout en conservant le même pourcentage de réduction.

Les fournisseurs alternatifs permettent de payer son gaz moins cher.

Fin des tarifs réglementés du gaz pour 2023

Le gouvernement souhaite supprimer les tarifs réglementés du gaz d’ici 2023, de manière progressive.

Quelles conséquences pour le client ? Ceux qui ont souscrit à l’offre réglementée devront simplement souscrire chez un autre fournisseur. Ils peuvent aussi rester chez Engie, mais se verront proposer l’une des offres de marché (par opposition au tarif réglementé) commercialisées par le fournisseur historique.

Cette suppression est censée rééquilibrer la concurrence entre les fournisseurs dans le marché du gaz.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !