Fin des tarifs réglementés du gaz : ce qu’il faut savoir sur le prix du gaz

fin des tarifs réglementés du gazLa fin des tarifs réglementés du gaz, actuellement commercialisés par Engie (anciennement GDF Suez) aura lieu le 1er juillet 2023. Les prix du gaz changent et le consommateur doit s’adapter en souscrivant une nouvelle offre. La fin des tarifs réglementés du gaz est une véritable opportunité. En effet, les tarifs du gaz des nouveaux fournisseurs sont quasiment tous moins chers. 

► Comparer tous les fournisseurs de gaz

Fin des tarifs réglementés du gaz : de quoi parle-t-on ?

La fin des tarifs réglementés du gaz est une conséquence de la loi Énergie-Climat, adoptée le 26 septembre 2019 et promulguée le 8 novembre 2019. Son principal objectif est de diminuer l’émission de gaz à effet de serre d’ici 2050. Mais elle a aussi signé l’arrêt des tarifs réglementés du gaz qui, jusque-là, constituaient un important repère dans le paysage de l’énergie. Jugés contraires au droit européen, les tarifs d’Engie, fixés par l’État en accord avec la Commission de régulation de l’énergie, seront définitivement abandonnés le 1er juillet 2023.

Rappel : fixé par les pouvoirs publics, le tarif réglementé du gaz change tous les mois, à la baisse ou à la hausse en fonction de la conjoncture (coût d’acheminement, etc.). Ces changements de prix sont répercutés sur la facture de régulation de l’abonné. Comparer le prix du gaz est donc indispensable pour savoir combien économiser. Après le fin des tarifs réglementés du gaz, cela permettra aussi de choisir objectivement le fournisseur le moins cher adapté à sa consommation.

Les offres aux tarifs réglementés du gaz ne sont déjà plus commercialisées

fin des tarifs réglementés du gazDepuis le 20 novembre 2019, les consommateurs ne peuvent plus souscrire à l’ancienne offre réglementée d’Engie.

Les personnes qui possèdent un contrat soumis à ce tarif du gaz sont nombreuses. C’est près de 4 millions de foyers qui devront changer d’offre d’ici 2023. Les clients du fournisseur historique recevront cinq courriers d’information afin qu’ils puissent prendre les dispositions nécessaires.

La fin des tarifs réglementés du gaz est donc bien engagée. La norme est désormais l’offre de marché, c’est à dire à un abonnement dont le tarif est fixé librement par le fournisseur. On peut la souscrire chez Engie ou chez l’un de ses concurrents.

Notons que la fin des tarifs réglementés de l’électricité (commercialisés par EDF) aura probablement lieu également. Cependant, les pouvoirs publics n’ont pas encore communiqué d’échéance.

Que se passera-t-il au 1er janvier 2023 ?

Concrètement qu’est-ce qu’implique la fin des tarifs réglementés du gaz ? Au 1er janvier 2023, les consommateurs (particuliers et copropriétés) qui n’auront pas changé d’offre seront automatiquement basculés vers une offre de marché de chez Engie. Mieux vaut anticiper et choisir soi-même son nouvel abonnement, d’autant qu’il est possible, au passage, de faire de véritables économies en prenant un abonnement de gaz moins cher.

Fin des tarifs réglementés du gaz : vers qui se tourner ?

fin des tarifs réglementés du gazLes offres de marché d’Engie font partie des plus chères du marché, c’est un fait. Quant aux tarifs réglementés, ils ne sont pas très intéressants, eux aussi. Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, en 2007, de nombreux fournisseurs alternatifs ont vu le jour. Ces derniers proposent des tarifs plus compétitifs que ceux d’Engie ou d’EDF pour l’électricité.

Indépendamment de la fin des tarifs réglementés du gaz, les consommateurs ont donc tout intérêt à changer d’abonnement d’ores et déjà. Ils réduiront leur facture de gaz et anticiperont l’échéance du 1er janvier 2023.

Quel fournisseur de gaz choisir ?

Pour aider le consommateur à trouver la meilleure offre avant la fin des tarifs réglementés du gaz, nous avons comparé ces derniers aux tarifs de Total Direct Énergie, d’Eni et d’EkWateur. Pour choisir son fournisseur, il faut prendre en compte deux critères :

  • le prix du kWh : sur la facture, il entraîne une part variable qui dépend de la consommation de l’abonné
  • le prix de l’abonnement : il s’agit d’un coût fixe
 Offre online
Total Direct Energie
Offre gaz fixe
Eni
Offre gaz variable
EkWateur
Tarifs réglementés
Engie
Abonnement (par an)250,2€282,12€313,08€249,36€
Prix au kWh0,0505€0,0483€0,0382€0,0550€
► Voir l'offre► Voir l'offre► Voir l'offre► Voir l'offre
Tarifs basés sur une consommation B1 (entre 6001 et 30000 kWh/an) et correspondant à la Zone 1 - mis à jour au 1er janvier 2020

Ici, on voit que le prix du kWh est plus élevé chez Engie. À l’inverse, il est très bas chez EkWateur. Malheureusement, ce fournisseur est aussi celui qui propose l’abonnement le plus cher. Actuellement la solution qui permet de réaliser un maximum d’économies est Total Direct Énergie. La fin des tarifs réglementés du gaz est l’occasion rêvée de passer chez ce fournisseur.

► Découvrir Total Direct Énergie

Les tarifs d’Eni arrivent non loin derrière ceux de Total Direct Énergie. Étant donné que leur prix au kWh est moins cher que celui de Total Direct Énergie, le fournisseur devient intéressant pour les personnes qui consomment beaucoup, entre 20 000 et 30 000 kWh par an (>> voir l’offre d’Eni).

Attention : les tarifs dépendent de la zone tarifaire de gaz dans laquelle se situe le logement et de la classe de consommation du foyer. Dans cet exemple, nous avons pris les tarifs qui correspondent à une consommation B1 (entre 6001 et 30000 kWh/an), en zone 1. 

 Fin des tarifs réglementés du gaz : comment changer de fournisseur ?

La fin des tarifs réglementés du gaz pose la question du changement de fournisseur. Pour les 4 millions de foyers concernés, cela peut constituer une inquiétude. Heureusement, la démarche est beaucoup plus simple qu’elle y parait.

Pour souscrire avant la fin des tarifs réglementés du gaz, le consommateur devra simplement être en possession :

  • d’un IBAN : pour établir le nouveau prélèvement
  • de son PDL (point de livraison) : il s’agit d’un numéro à 14 chiffres qui permet d’identifier le compteur du logement et qui figure sur toutes les factures de gaz.
  • du relevé de son compteur : les index seront demandés au moment de la souscription

Bon à savoir : les particuliers n’ont pas à résilier leur abonnement en cours. Il leur suffit de se rendre sur le site internet du fournisseur de leur choix et d’entamer la souscription. C’est le nouveau fournisseur qui s’occupe de clôturer le précédent contrat. Cela se fait sans coupure de gaz et sans frais de résiliation comme défini par le code de la consommation (article L121-89). Il ne faut donc pas trop s’inquiéter au sujet de la fin des tarifs réglementés du gaz !


Rédigé par Noémie

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Energie.com !